«

»

mar 05

Tristan Vautier premier, mais rien n’est joué…

Le nouveau joyau de Sam Schmidt et de l’IndyCar se nomme bel et bien Tristan Vautier

Tristan Vautier - photo © IndyCar Series - Eric McCombsIndyCar logo 2013Après des essais d’intersaison plus qu’encourageants, le rookie français sera certainement à surveiller cette année. Malgré tout Tristan est réaliste et sait que la tâche s’annonce difficile…

Un français de 23 ans fait sensation aux Etats-Unis depuis des années et en IndyCar depuis quelques semaines. Son nom ? Tristan Vautier. Le nouvel équipier de Simon Pagenaud au sein du team Schmidt Peterson Motorsport s’est montré le plus rapide lors des essais qui se sont déroulés à Sebring et Sonoma.

Sur ces deux circuits totalement différents, le français a su prendre la mesure de sa nouvelle Dallara DW12 confirmant ainsi que son titre obtenu pour sa première année en IndyLights n’avait rien de surprenant. Toutefois, comme depuis ses débuts en IndyCar, Tristan garde la tête froide et se montre prudent :

« Evidemment, signer le meilleur temps est bon pour la confiance puisque cela montre que l’on est pas totalement en dehors du coup. Mais ce qui est important est de ne pas être trop confiant pour ne pas se mettre de pression supplémentaire quand la compétition commencera et que les choses deviendront plus difficiles. Signer de bons chronos peut donc avoir un effet négatif si vous n’analysez pas bien la situation. »

 La sagesse et la maturité de Tristan Vautier est en tous points remarquable. Alors qu’il pourrait déjà se croire supérieur à bon nombre de ses adversaires au vue des temps qu’il a signé, le français sait qu’il reste un long chemin avant l’épreuve d’ouverture de la saison à St Petersburg :

« Parfois les choses commencent fort et tout à coup lors du premier week-end de course si tout ne se passe pas comme prévu, il est facile de perdre de vue son objectif et cela engendre un surplus de pression. »

 Vautier est heureux d’être dans le coup mais ne met pas trop de valeur dans les chronos qu’il a réalisés lors de séances d’essais ne regroupant pas la totalité du plateau IndyCar. Le but des essais de Sonoma était de prendre encore un peu plus ses marques au sein de l’équipe :

« C’est excellent pour moi de rester dans un team que je connais depuis l’année dernière, j’ai tellement à apprendre que le fait d’être dans le même environnement est une variable en moins à se soucier. »

L’arrivée de Tristan Vautier en IndyCar aux côtés de Simon Pagenaud est une bonne chose pour toute l’équipe SPM puisque le Martinérois met toute son énergie dans l’apprentissage des réglages et du pilotage de la DW12, ce qui fait progresser l’équipe entière dans de nouvelles directions. Grâce à son expérimenté ingénieur Allen McDonald, Tristan peut bénéficier de conseils importants. Il sait désormais qu’il doit améliorer un point capital en IndyCar : la constance dans ses relais.

« La voiture était rapide à Sonoma mais j’avais du mal dans les virages rapides en pneus usés. Je dois m’améliorer dans la constance avec des pneus usagés. Si j’y arrive je sais que la voiture dont je dispose est efficace. Simon a été rapide et constant, l’équipe a donc un package très fort. »

A Sonoma, les français se sont véritablement distingués puisque Sébastien Bourdais s’est même intercalé entre les deux pilotes Schmidt Peterson Motorsport. Si Tristan arrive à trouver de la constance dans ses temps au tour en pneus usagés, alors un avenir radieux l’attend en IndyCar !

Rendez-vous donc du 11 au 13 mars prochain pour la séance d’essais officielle qui se déroulera sur le Barber Motorsports Park pour en savoir plus… L’ouverture de la saison 2013 aura lieu le 24 mars prochain à St Petersburg.

source: www.us-racing.com par Anthony DREVET (photo: © IndyCar Series / Eric McCombs)