«

»

fév 05

Andretti Autosport renforce son département technique

L’intersaison aurait pu ressembler à un cauchemar pour l’écurie Andretti Autosport avec le départ d’ingénieurs clés

Andretti Autosport photo © IndyCar Series - Chris JonesMarco Andretti IndyCarFort heureusement, Michael Andretti a opéré plusieurs miracles pour finalement constituer un département technique capable de ramener le titre de champion IndyCar pour la seconde année consécutive.
La saison 2012 a permis à l’écurie Andretti Autosport de remonter sur le trône de l’IndyCar après avoir connu quatre ans de disette. Malheureusement, la joie a rapidement laissé place à des interrogations. En effet, durant l’intersaison, deux ingénieurs clés ont annoncé leur départ de l’écurie : Allen McDonald (ex-Marco Andretti) de retour chez Sam Schmidt Motorsports et Tino Belli (ex-James Hinchcliffe) qui a décidé de rejoindre Panther Racing.

Dès lors, dans un environnement où l’alchimie entre l’ingénieur et son pilote peut faire la différence entre une saison moyenne et une saison gagnante, la question était de savoir comment Andretti Autosport allait pouvoir se relever de cet affront.

Et il faut bien avouer que Michael Andretti a parfaitement tiré profit de cette situation pour renforcer sa structure et en faire peut-être, le modèle de cette prochaine saison d’IndyCar.

Son premier renfort est une vieille connaissance et un ingénieur à l’expérience conséquente puisqu’il s’agit de Craig Hampson. Officiant pour Newman/Haas Racing depuis la fin des années 90 où il collabora déjà avec Andretti sur sa voiture numéro #6, Hampson a ensuite travaillé avec Christian Fittipaldi, Bruno Junqueira, Sébastien Bourdais avant de prendre sous son aile un certain James Hinchcliffe en 2011. Cette année, il retrouvera le pilote canadien après avoir effectué un an chez Dragon Racing à la demande de Newman/Haas Racing.

Pour Hinchcliffe, cette arrivée est synonyme de gain de temps dans sa préparation hivernale :

« C’est étonnant comment quelques semaines peuvent faire la différence hein ? Il n’y a pas si longtemps, nous étions dans les journaux pour les mauvaises raisons. Perdre deux personnes au top de leur niveau comme Allen et Tino a été un gros coup. Mais Michael s’est démené pour rendre le département technique plus fort que jamais et il faut avouer qu’il a assuré ! »

« En perdant Tino, j’étais très inquiet à l’idée de travailler avec un nouvel ingénieur. Avec Craig, nous pouvons passer outre cette étape et se mettre tout de suite au boulot. J’ai vraiment apprécié travailler avec lui en 2011 et si tout va bien, cette année sera encore meilleure. »

Le second renfort de taille n’est ni plus ni moins que Michael Cannon ! Celui qui a connu quatre écuries en deux ans a dû observer une pause en 2012 après l’Indy 500 pour des raisons médicales.

Revenu au meilleur de sa forme, Cannon qui a permis à HVM Racing et KV Racing Technology de briller en 2010 et 2011 aura à sa charge la quatrième voiture de l’écurie Andretti Autosport. Car si le pilote n’est toujours pas connu, l’écurie entend tout de même se préparer du mieux possible pour amener cette voiture au même niveau que les trois autres.

Voici les déclarations de Cannon à propos de son nouvel environnement de travail :

« C’est une machine bien huilée. Ce sera très intéressant de mettre en place une base de travail avec Craig Hampson, Ray Gosselin, Blair Perschbacher, et même Garrett Mothersead (ndlr : son ancien collègue chez KVRT). C’est un environnement riche en ingénieurs de talent, c’est certain. Pour moi, c’est excellent de rejoindre Andretti. Les pilotes sont impressionnants, l’expérience à l’intérieur de l’écurie est impressionnante et d’une façon générale, l’environnement est plaisant. »

Au final ces deux arrivées suffiront-elles à maintenir Andretti Autosport tout en haut du classement et même à faire triompher les quatre voitures ? Michael Andretti en est convaincu et avertit déjà ses adversaires.

« Je suis excité à propos de nos arrivées sur le plan de l’ingénierie. Avec Ray (Gosselin) en tant que nouveau Directeur Technique, Blair (Perschbacher) qui vient de l’Indy Lights et qui travaillera avec Marco Andretti et les arrivées de Craig (Hampson) et de Michael (Cannon), je pense que nous avons la meilleure équipe d’ingénieurs du paddock. »

source: www.us-racing.com par Kevin VERNAZ (photo: © IndyCar Series / Chris Jones)