«

»

nov 25

NASCAR Sprint Cup: L’année 2012 en chiffres

La saison 2012 des NASCAR Sprint Cup Series vient à peine de se terminer, voici une sélection des chiffres les marquants

NASCAR Sprint Cup SeriesBrad Keselowski NASCAR championship Commençons tout d’abord par le champion Brad Keselowski qui a terminé quinzième ou pire à six reprises cette année dont quatre fois lors des sept premières levées de la saison. Keselowski a décroché son premier titre à 28 ans, un an plus âgé que Richard Petty lorsqu’il a gagné son premier titre, mais aussi un an plus jeune que Dale Earnardt lors de son premier sacre en 1980. Au même âge Jeff Gordon comptait déjà trois titres.

 

Keselowski partage également une autre statistique avec Petty et une avec Earnhardt. Keselowski est le premier pilote champion sur Dodge depuis Petty en 1975 et le premier avec le n°2 depuis Earnhardt en 1980.

Keselowski est le premier champion sponsorisé par une marque de bière depuis Bill Elliott en 1988. Il arborait alors les couleurs de Coors.

Le pilote Penske est le premier depuis Matt Kenseth en 2003 à remporter le titre sans signer la moindre pole position.

Les quatre dernières victoires de Clint Bowyer l’ont été à Talladega, un superspeedway, à Sonoma, un circuit routier, à Richmond, un short track et à Charlotte, un ovale intermédiaire.

Jimmie Johnson a mené plus de mille tours pour la sixième saison consécutive. Darrell Waltrip l’a fait sept fois consécutivement entre 1978 et 1984, alors que Cale Yarborough l’a fait huit années de suite à compter de 1973. Richard Petty compte bien douze saisons consécutives avec au moins 1000 tours menés, mais six de ces années l’ont été avant l’ère moderne.

Avec cinq victoires et 24 top-10 en 2012 Johnson a enregistré sa onzième saison consécutive avec au moins deux victoires et vingt top-10. À titre de comparaison Jeff Gordon a remporté au moins deux courses lors de quatorze saisons consécutives, mais sa série d’au moins 20 top-10 s’est interrompue en 2005.

Johnson a terminé troisième du championnat pour la première fois de sa carrière. Si l’on ajoute ses cinq titres ainsi que ses deux places de vice-champion, il compte huit top-3 au championnat, trois unités de moins qu’Earnhardt (Sept titres, trois deuxièmes places, une troisième – ndlr.) et sept de moins que Petty (Sept titres, six deuxièmes places, deux troisièmes – ndlr.).

Vingt-sixième ou pire lors de quatre des six premières courses Kasey Kahne ne s’est jamais moins bien classé que vingt-cinquième lors des vingt-et-une dernières épreuves.

Kahne a mené 281 tours cette saison, mais il a dû attendre la dixième manche de la saison disputée à Talladega pour mener son premier tour.

Greg Biffle est le seul pilote à avoir terminé les trente-six courses cette saison dont trente-deux d’entre-elles dans le tour du vainqueur. Dale Earnhardt Jr. n’a pas enregistré d’abandon, mais compte deux courses de moins.

Malgré douze top-5, Greg Biffle n’a jamais été placé en deuxième position sous le drapeau à damier. Il compte deux victoires, quatre troisièmes places, quatre quatrièmes et trois cinquièmes.

Gordon a remporté la manche finale sur le Homestead-Miami Speedway, son quatre-vingt-septième succès en carrière. Il s’est maintenant imposé au moins une fois sur toutes les pistes où il a pris au moins huit départs en carrière, ce qui inclut les ovales de Rockingham et North Wilkesboro.

La seule piste sur laquelle Gordon n’a pas encore visité la Victory Lane n’est autre que le Kentucky Speedway où il ne compte que deux départs en Sprint Cup. En terminant dixième, Gordon enregistre pour la dix-neuvième année consécutive un classement de onzième ou mieux, égalent la série de Richard Petty entre 1966 et 1984.

Avec 10 406, Paul Menard a bouclé le plus de tours cette année, huit de plus que son coéquipier de la Richard Childress Racing, Kevin Harvick.

Casey Mears, David Gilliland et Landon Cassill sont les seuls pilotes à ne pas avoir enregistré de top-10 cette année alors qu’ils ont disputé les trente-six manches. Mears a mené 41 tours, plus du double de Ryan Newman qui s’est imposé à Martinsville.

Martin Truex Jr., avec 434, est le pilote qui a mené le plus de tours parmi ceux qui ne se sont pas imposés cette année. C’est 131 de plus que Marcos Ambrose, Newman et Joey Logano réunis qui comptent chacun un succès.

Pour la première fois depuis son année de rookie Kurt Busch n’a pas réussi à s’imposer. Il s’arrête avec une série de dix saisons avec au moins une victoire.

Kyle Busch est le pilote qui a le plus mené cette année avec 1 436 tours passés en tête. Il n’a enregistré qu’une seule victoire cette année si l’on combine les trois séries nationales de la NASCAR, c’était à Richmond en Sprint Cup, ce qui représente son plus petit total depuis qu’il est passé à temps plein en Nationwide en 2004.

Johnson est le pilote qui a le plus abandonné parmi les pilotes ayant fait le Chase avec six retraits. Il est aussi celui qui a gagné le plus d’argent avec 8 129 639 dollars.

Jeff Burton vient de signer sa quatrième saison consécutive sans le moindre succès, égalant ses séries établies entre 2002 et 2005 ainsi qu’entre 1993 et 1996, même s’il n’avait pris qu’un seul départ en 1993.

source: us-racing.com par Geoffroy LETTIER