«

»

oct 30

Course GT Tour du Paul Ricard

Des retrouvailles à oublier !

Soheil Ayari Audi R8 Soheil Ayari- Berthé- HernandezLes retrouvailles du Champion de France GT 2006 et 2007 avec l’une de ses disciplines de prédilection ne resteront pas gravé dans ses souvenirs. Sous une météo capricieuse et un vent glacial, le pilote d’Aix-les-Bains n’aura pas pu montrer son talent et son expérience tant les péripéties sont venues entachées son week-end de course.

L’Audi R8 GT3 du Team Saint-Éloc sur la grille de départ de la Course 1.

Associé à Bruno HERNANDEZ, son habituel équipier en GT, au volant d’une Audi R8 GT3 du Team Saint-Éloc, la prise en main de la belle allemande commençait plutôt mal lors des essais libres du vendredi.

Un problème de carburant empêchait de mettre au point l’auto durant la première séance, et une surchauffe moteur dans la seconde. C’est donc quasiment sans préparation que les deux pilotes Saint-Éloc prenait la piste pour le quart d’heure de qualification du samedi matin. Ils parvenaient à limiter les dégâts sur une piste humide (HERNANDEZ 11e chrono de la Course 1 / AYARI 8e de la Course 2).

La première course du week-end (samedi 12h00) tournait court lorsque l’Audi était percutée de l’arrière. Envoyée brutalement dans la voiture qui la précédait, elle endommageait son radiateur et mettait une fin prématurée à l’effort de Bruno HERNANDEZ.

Paul-Etienne BERTHÉ, Soheil et Bruno HERNANDEZ en discussion après une Course 1 qui a tourné court.

Le lendemain, la série noire continuait, cette fois avec Soheil au volant. Auteur d’un bon départ en gagnant une place, il passait sans encombre la lutte du premier tour mais se faisait percuter à l’arrière gauche dans le suivant. « Je n’ai compris qu’après course et grâce aux vidéos ce qui a provoqué mon accident.

J’ai pris mon virage normalement avant d’attaquer la Ligne droite du Mistral, mais la lutte derrière moi entre LOEB et une Audi a fait braquer celle-ci sur moi et a tordu ma roue arrière gauche. A cause de ça ma voiture a pivoté sur la gauche et je me suis retrouvé en travers du peloton en plein virage.

Quelques concurrents sont parvenus à m’éviter mais une McLaren n’a pas pu faire autrement que de taper très fort dans l’avant de l’Audi, provoquant mon abandon et de nombreux dégâts. C’est un week-end très frustrant car ni Bruno ni moi n’avons pu en profiter et prendre la mesure de l’Audi pour défendre nos chances ! J’aurais beaucoup aimé faire un beau résultat pour mes retrouvailles avec le GT. » commentait Soheil.

Soheil, percuté dès le premier tour de la Course 2, n’a pas pu prouver le potentiel de l’Audi R8 du Team Saint-Éloc. Le pilote sera à nouveau sur le Circuit du Castellet, cette fois dans sa version 5,8 km., dans 15 jours sur une Chevron B8 de 1968 à l’occasion des 2 Tours d’Horloge, l’une des plus célèbres courses historiques de 24 Heures disputée sur des voitures de compétition.

source: Ayari Presse – (Photos Christophe Vandelle)