«

»

oct 29

Audi avec Tréluyer, Lotterer et Fässler premiers champions du WEC

Benoît Tréluyer, André Lotterer et Marcel Fässler célèbrent leur premier titre en WEC

WEC logoAudi FIA World Emdurance Champions 2012Si Toyota s’est assuré la victoire aux 6 Heures de Shanghai, Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer décrochent le titre Pilotes en montant sur la dernière marche du podium derrière leurs rivaux Allan McNish et Tom Kristensen.

Audi livrait un double combat aux 6 Heures de Shanghai, finale de la première saison du WEC. Le constructeur d’Ingolstadt était non seulement en bagarre contre Toyota mais devait également gérer un duel interne entre la R18 e-tron quattro n°2 d’Allan McNish et Tom Kristensen et la R18 n°1 de Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer arrivés en favoris.

Si la marque aux anneaux s’est de nouveau inclinée face au constructeur nippon, l’équipage victorieux des 24 Heures du Mans s’est assuré le sacre au Championnat Pilotes en décrochant la dernière marche du podium derrière leurs équipiers sur la n°2 qui terminent à 13,5 points.

Benoît Tréluyer ne peut qu’être satisfait de décrocher un nouveau titre avec le constructeur aux anneaux, après avoir remporté trois victoires cette saison au Le Mans, à Silverstone et à Bahreïn.

« Je suis plus qu’heureux après cette superbe saison. Le titre de champion du monde est un beau chapitre dans la biographie d’un pilote. Je tiens à remercier Audi pour cette année fantastique. » Son coéquipier André Lotterer partage la satisfaction de son coéquipier tricolore.

« Remporter Le Mans et le titre mondial la même année est tout simplement brillant. Je suis heureux de partager ce succès avec Marcel (Fässler) et Benoît. Nous sommes tous les trois de très bons amis. Notre voiture a toujours été superbe et je tiens à remercier Audi et notre équipe. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à décrocher la victoire aujourd’hui mais nous pouvons être satisfaits de notre titre. »

Néanmoins, Toyota représente désormais un danger direct pour Audi. Si le constructeur nippon ne pouvait pas jouer le sacre en ne disputant pas l’intégralité du Championnat, la TS030 a convaincu le paddock du WEC et représentera un adversaire de taille pour les R18 l’année prochaine. « C’est une bonne chose de pouvoir remporter le titre Pilotes après avoir conquis le titre Constructeurs », commente le Dr Wolfgang Ullrich, le directeur sportif de la marque aux anneaux.

« Malheureusement, nous n’avons pas été capables de terminer la saison par une victoire en Chine. Nous avons des adversaires très compétitifs qui vont nous pousser à travailler dur pour l’année prochaine. »

Découvrez l’analyse des 6 Heures de Shanghai réalisée par nos envoyés spéciaux dans le prochain numéro d’AUTOhebdo, disponible dès mardi en version numérique pour iPad, PC et Mac, et dès mercredi en kiosques.

source: Autohebdo.fr – Jacques-Armand Dupuis (photo: © DPPI)