«

»

oct 10

Endurance – Fuji : Larbre Compétition veut renouer avec le podium

« Un résultat à la hauteur de notre potentiel » 
 
Larbre Competition logoLarbre Competition (2)Avant de rejoindre Fuji pour la septième épreuve du Championnat du Monde d’Endurance avec ses deux Corvette C6.R, Larbre Compétition était au Bahrain pour le meeting précédent, là même où l’équipe de Jack Leconte avait remporté le GT Festival en 2004 puis le titre FIA-GT en 2005 avec Gabriele Gardel.

La #50 était une nouvelle fois confiée au trio Rees/Bornhauser/Canal et la #70 à Gibon/Bourret/Belloc. Si cette dernière a été retardée suite à une sortie de piste, la voiture sœur s’est illustrée en début de course avec un Fernando Rees incisif, mais là aussi l’équipe technique allait devoir réparer l’auto après un contact avec la Ferrari du Krohn Racing.

Au final, les deux Corvette ont terminé aux 4ème et 5ème places, la #50 devant la #70.

Jack Leconte, Team Principal, sait qu’il faudra rendre une copie parfaite au Japon, Pedro Lamy devant faire son retour dans la #50 en remplacement du Brésilien :

« Bien que nous n’ayons pas obtenu un résultat à la hauteur de notre potentiel, ces quatrième et cinquième places permettent de limiter la casse au classement du championnat du monde et Larbre Compétition conserve la tête avec neuf points d’avance. La performance des deux Corvette, après leur retour en piste, nous a permis de montrer leur énorme potentiel et de redonner confiance aux pilotes.

Les freins, lubrifiants et pneumatiques ont été mis à rude épreuve dans la chaleur de Bahreïn. L’ensemble a parfaitement résisté et prouvé l’excellence des produits Motul, du système de freinage Brembo et des gommes Michelin. J’exigerai une application des plus soutenues de la part des pilotes et des mécaniciens lors des deux dernières manches.

Je suis content de voir que l’équipage de la #70 a maintenant atteint son plein potentiel grâce à l’enchaînement des courses. Nos gentlemen drivers ne connaissent pas les deux prochains circuits et l’expérience de notre équipe fera certainement la différence. J’avais d’ailleurs prévu le retour de Pedro Lamy pour la fin de saison. Voici l’heure de se relancer. »

Fernando Rees laissera donc son baquet pour la fin de saison, mais le Brésilien n’a pas démérité au Moyen-Orient :

« Nous avons eu quelques soucis de pneumatiques en début de course, avant de les solutionner et de garder notre deuxième place lors du second relais. La Ferrari n°57 ayant mieux conservé ses gommes est revenue sur moi mais ne semblait pas vouloir essayer de me passer. J’ai regardé dans mes rétroviseurs à la sortie du virage 3 et il y avait toujours un bon écart. J’ai ensuite freiné pour le virage suivant et senti un gros impact sur le côté droit.

La n°57 a pu continuer mais notre voiture a subi pas mal de dégâts. Je n’ai pas vu venir sa tentative de dépassement, de toute façon je n’allais pas défendre ma position car mon relais était pratiquement terminé et je n’avais plus de grip. Nos espoirs de podium ont été anéantis. Toute l’équipe et de mes équipiers ont fait un superbe travail et nous terminons quand même la quatrième place après une belle remontée. »

Comme tous les pilotes, Patrick Bornhauser a dû composer avec la température étouffante :

« Le Circuit International de Bahrain n’a pas été trop compliqué à apprendre, par contre il a été plus difficile de s’acclimater à la chaleur accablante à l’intérieur de la voiture. Ma course s’est très bien passée, avec des temps à seulement deux dixièmes de seconde de mes équipiers.

Cette sixième manche a été très dure sur le plan physique et nous n’avons fait que des relais d’une heure. Il est dommage que nous ne soyons récompensés que par une quatrième place. Nous devons nous reprendre pour conserver la tête du championnat lors de deux dernières courses. »

Quant à Julien Canal, il devra une nouvelle fois montrer sa pointe de vitesse au Japon afin de rester aux commandes du championnat :

« Nous avons prouvé à nouveau notre pointe de vitesse et notre compétitivité, avec une belle première ligne lors de la séance qualificative et un bon début de course. Malheureusement, un accrochage nous a fait perdre la deuxième place. Apres un relais rapide et constant de Patrick, j’ai pris la piste en 5ème position.

Mon relais s’est déroulé sans faire de fautes, sur un rythme élevé, et nous terminons quatrièmes. Sans les problèmes rencontrés lors des trois dernières courses, nous aurions pu être champions dès ce week-end. Nous devrons rester concentrés pour les deux dernières courses en Asie. »

Christophe Bourret s’est chargé du départ sur la #70 :

« Nous avons passé une semaine incroyable sur le magnifique Circuit International de Bahrain. Nous avons été très performants, notamment en qualifications et continué sur notre lancée d’Interlagos. Malheureusement, j’ai embrassé le mur lors du dixième tour de course et cela a bouleversé notre progression. Je suis vraiment désolé pour l’écurie et mes équipiers.

Je suis maintenant impatient d’arriver en Asie pour les deux dernières manches de la saison – je pense que nous avons le potentiel pour faire deux bons résultats. »

Pascal Gibon compte bien se remettre en selle au Japon après l’expérience de Bahrain :

« Cette semaine a été géniale mais nous n’avons pas obtenu le résultat que nous méritions. Les mécaniciens et ingénieurs ont été d’une efficacité diabolique pour réparer la Corvette et nous n’avons perdu que dix tours. Notre objectif a ensuite été de rallier l’arrivée. Nous l’avons fait sous une chaleur très éprouvante et pouvons être satisfaits de notre prestation et de l’efficacité de toute l’équipe. Nous sommes sur la bonne voie pour obtenir de nouveaux succès. »

Jean-Philippe Belloc a fait parler l’expérience au Moyen-Orient, mais le résultat final n’a pas été celui escompté :

« Le résultat de cette course est certes décevant mais nous devons surtout retenir les nombreux points positifs. Christophe a réalisé une magnifique séance de qualification et effectué un départ tout en maîtrise jusqu’à l’incident.

Pascal a parfaitement joué sa partition et réalisé l’exploit d’effectuer un double relais, malgré la chaleur étouffante – et je suis content de ne pas avoir eu à le faire ! La voiture a été performante pendant tout le week-end et l’équipe Larbre a fait un travail exceptionnel dans les stands. Je suis impatient d’arriver à Fuji et j’espère que nous pourrons transformer notre niveau de performance en un résultat bien mérité ! »

source: www.motorsport.nextgen-auto.com par Endurance-Info.com

 

 

 



Voir Flagworld.com version téléphone