«

»

Juin 15

Volkswagen CC Sportline 2014

Discrète, confortable et performante

Je dois dire dès le départ que j’ai été surpris en prenant livraison du modèle CC Sportline de réaliser qu’elle n’offrait ni un toit ouvrant, ni un système de navigation satellite.

Album photos

Je dois me trouver dans le bas de gamme du haut de gamme VW du modèle CC me suis-je donc dis d’entrée.

IMG_1931

Effectivement après quelques recherches j’ai trouvé que la CC est disponible en trois versions. La voiture d’essai est le modèle de base Sportline au prix de $36,050. Le modèle intermédiaire est le Highline à 40,575$ et le haut de gamme se présente comme le Highline V6 à 49,690$, un peu beaucoup pour une VW à mon goût. Pire encore, la Highline V6 requiert du carburant super.

Première impression :

Après avoir roulé les 50 premiers kilomètres, j’apprécie déjà le confort et l’agrément de conduite. La direction est très précise, la tenue de route dans les entrées et sorties d’autoroutes intéressante, on se sent en sécurité avec cette suspension ferme tout en demeurant confortable même en accélération soutenue.

IMG_1937Agréable également de réaliser que même sur les routes amochées de la région, la CC demeure confortable comme si elle pardonnait sans rechigner la négligence crasse de nos gouvernements qui laissent nos routes et rues se détériorer à ce rythme même si nous payons des taxes supplémentaires exorbitantes à la pompe dans la région métropolitaine.

Ma seule déception est que je vais m’ennuyer toute la semaine de mon fameux *Seventies on 7* de Sirius, l’option n’étant pas activée dans le modèle d’essai. Pas très grave, une semaine de FM local fera l’affaire.

IMG_1949

 Essai routier :

Pour mon premier et seul véritable essai routier de la semaine pour me rendre au circuit ICAR et au centre de karting SRA à St-Roch de l’Achigan sur pavé sec (une rareté cette semaine) j’ai apprécié les 207 lb/pi de couple du quatre cylindres 2,0 litres TSI turbocompressé d’une puissance de 200 chevaux.

L’accélération est impressionnante et le turbo fait le travail presque en silence mais surtout tout en douceur. Il faut être attentif pour sentir son effet, j’ai bien aimé!

Avec la boite automatique DSG à 6 rapports qui équipe le modèle d’essai, la CC consommera un peu moins de 9 litres au 100 km pendant la semaine, ce qui est selon moi très raisonnable pour le type de conduite que je lui ai imposé plus sportif que pépère au lait en général.

IMG_1935

J’ai trouvé aussi très agréable l’agencement de la couleur extérieure Gris Urano avec son intérieur Beige du Désert (Desert Beige) lui procurant un look classique à souhait avec ses touches d’aluminium brossées. IMG_1936

Comme ses cousines Jetta et Passat et la Bettle GSR, la CC profite de l’accès sans clé et du démarrage par bouton poussoir à la mode.

IMG_1956

Lors de la dernière révision, on a remplacé les sièges individuels arrière par une banquette pouvant accueillir trois personnes. Par contre, la place centrale étant étroite et peu confortable, on doit considérer la CC comme étant un véhicule quatre places sauf pour un jeune enfant sur de courtes distances.

IMG_1948Comme chez les autres modèles VW, le tableau de bord est sobre et dépouillé. Réalisé à partir de matériaux dont la qualité est exceptionnelle comme toujours chez VW. La position de conduite et la qualité des sièges donne le goût de la conduire sur de longues distances.

Contrairement à la Beetle GSR jaune serin de la semaine dernière, la CC passe totalement inaperçue. Personne ne m’a fait de remarques ni posé de questions sauf possiblement deux jeunes représentants d’une marque compétitrice où je me suis présenté au début de la semaine pour aller voir la future bagnole de mon ami et collaborateur photographe.

Ils m’ont d’ailleurs fait remarquer un détail que je n’avais pas vu encore et que j’ai trouvé très intéressant. Les fenêtres aux 4 portes n’ont pas de cadres métalliques comme dans le bon vieux temps, une petite touche agréable à l’œil.

Fiche technique :

 

Modèle à l’essai Volkswagen CC  2014 Sportline
Version à l’essai 4 cylindres, 2 litres turbocompressé
Puissance 200 chevaux
Couple 207 lb-pi
Fourchette de prix De 36,050 à 49,690$
Prix du modèle à l’essai 36,050$
Boite de vitesse DSG à 6 rapports
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans / 100 000 km
Consommation (ville/autoroute) 8.9 litres au 100km (moyenne de la semaine)
Options disponibles Toit ouvrant 1400$ – systeme navigation RNS510 à 2300$ et l’option R-line 2600$
Concurrents Acura TL, Audi A4, Buick Regal, Chrysler 300, Lincoln MKZ, Subaru Legacy

 

Mes notes  sur un maximum de 10:

 

Confort avant 8
Confort arrière 7
Rangement 7
Apparence générale 8
Performance 8.5
Équipement 8
Consommation moyenne 8 (près de 9 litres au 100km)
Prix du modèle d’essais 7
Comportement routier 9
Appréciation de l’essai routier 8
MOYENNE GÉNÉRALE 7.85

 

Conclusion :

 Ceux qui me connaissent bien comprendront sans doute cette conclusion.

 2014-06-04_0009

  Volkswagen Beetle GSR  – édition limitée à 3500 unités : 33,635$

 IMG_1951

 Volkswagen CC Sportline : 36,050$

 

Si j’avais le choix entre la Beetle GSR jaune serin en édition limitée à 3500 unités à 33,635$ avec laquelle j’ai eu énormément de plaisir et la CC, trop sobre et très anonyme à 36,050$, mon choix serait facile à faire.

Même si j’ai apprécié le confort, la belle ligne sobre et l’agrément de conduite de la CC, j’opterais pour la Beetle GSR sans une seconde d’hésitation.

Sans doute le chardonneret en moi 🙂

Il paraît selon l’adage que tous les goûts sont dans la nature, en voici une autre preuve.

Michel Flageole – Flagworld.com

Share